Le thermalisme commence à faire ses preuves…

[12 octobre 2009 - 14h23] [mis à jour le 19 décembre 2013 à 14h34]

« Une cure thermale, c’est bien agréable, mais ça n’a jamais guéri personne », vous dira-t-on peut-être. Le thermalisme, certes, a ses partisans. L’Assurance-maladie le prend même partiellement en charge. Ses détracteurs lui reprochent pourtant de ne pas assez prouver son efficacité. Eh bien ça change ! Une étude française menée sur plus de 400 patients souffrant d’arthrose du genou montre qu’il est possible, grâce au thermalisme, d’obtenir une amélioration clinique.

La moitié des 400 000 personnes qui pratiquent une cure thermale pour rhumatismes en France souffrent d’arthrose du genou. Ces soins, remboursés par l’Assurance-maladie, sont-ils bien efficaces ? Une étude randomisée a été menée dans trois des principaux établissements thermaux du pays à Aix-les-Bains, Balaruc et Dax. Elle a comparé les traitements habituels – médicaments et exercices prescrits par un médecin – seuls, ou complétés d’une cure thermale de 3 semaines.

Les patients ont été évalués à 3, 6 et 9 mois après la cure. Des améliorations significatives en termes de douleur et de mobilité ont bien été observées, à six mois, dans le groupe traité en milieu thermal : massages et bains de boue. Aucune amélioration de la qualité de vie n’a cependant été démontrée. Point positif, les auteurs n’ont noté aucun effet secondaire grave.

Partager cet article