Les maladies parodontales ne sont pas assez prises au sérieux par les Français. Et pour cause, selon une enquête de l’UFSBD, seulement 9% des Français pensent à aller consulter en cas de gencives douloureuses ou qui saignent. A l’occasion de la Journée mondiale de la santé bucco-dentaire, revenons sur l’importance de veiller à la santé de notre parodonte.

L’Union française pour la santé bucco-dentaire (UFSBD) souhaite attirer l’attention du grand public sur les maladies parodontales et ses facteurs de risque. Les Français semblent en effet très peu sensibilisés à cette question. Par exemple, le saignement des gencives n’est pas perçu comme un signal d’alerte bucco-dentaire. Près des deux tiers des sondés déclarent que leurs gencives sont en bonne santé alors que pour 76%, elles saignent régulièrement au brossage.

Le suivi annuel chez le dentiste c’est aussi pour vos gencives 

Les Français sont ainsi seulement 9% à consulter leur dentiste en cas de gencives douloureuses ou qui saignent ! Ils préfèrent d’abord s’automédiquer (64%), en changeant de dentifrice pour un « spécial gencives » ou une brosse à dents « à poils souples » ou utiliser un bain de bouche. A noter aussi que 22% ne font rien, surtout les jeunes de moins de 30 ans.

Et pourtant les maladies parodontales sont loin d’être anodines. Ces pathologies touchent les tissus de soutien des dents : la gencive, le ligament et l’os alvéolaire. Il convient de distinguer la gingivite, qui n’atteint « que » la gencive, de la parodontite qui elle, attaque les tissus de soutien de la dent. 

Pour les prévenir, rien de plus simple. Il suffit de se brosser les dents 2 fois par jour (matin et soir) durant 2 minutes sans oublier les espaces inter-dentaires. Et le deuxième pilier de la prévention repose sur une visite annuelle chez le dentiste pour procéder à un détartrage. Pour davantage d’informations, consultez le site de l’UFSBD.

Partager cet article