Les interdits du barbecue

[21 juin 2019 - 09h16] [mis à jour le 21 juin 2019 à 11h03]

Cela ne vous a pas échappé, les beaux jours sont de retour ! Avec eux les barbecues, les chapelets de chipolatas ou de merguez, les brochettes de viande, les quartiers de tomate et d’oignon, ainsi que les lamelles de courgettes ou d’aubergines… Ces moments familiaux et amicaux peuvent aussi, présenter quelques risques. Petits conseils pour ne pas gâcher la fête.

Les brûlures

Les risques principaux associés à l’utilisation d’un barbecue sont bien sûr liés aux brûlures. Les premières victimes sont les enfants, notamment ceux qui parviennent tout juste à la hauteur du foyer… Voilà pourquoi les brûlures concernent le plus souvent le visage et les mains… et sont souvent graves. La précaution évidente est donc d’interdire à tous les enfants d’approcher le barbecue ou de jouer à proximité.

Assurez-vous également de la stabilité de l’appareil. Pour cela, vous choisirez de préférence un modèle à quatre pieds. Par ailleurs, N’utilisez jamais d’alcool ni d’essence pour allumer ou réactiver le feu ! Logique direz-vous ? Pas tant que cela au regard des dizaines de brûlures graves rapportées chaque année.

Les intoxications

En la matière, ce n’est pas tant la cuisson au barbecue qui présente des risques. C’est plutôt le dépôt de composés toxiques sur les aliments, qui se produit dans certaines conditions. En effet, la cuisson à des températures élevées peut conduire à la formation d’hydrocarbures aromatiques polycycliques, les HAP, dont les propriétés cancérigènes sont connues.

Pensez d’abord à régler la hauteur de cuisson. C’est la chaleur des braises qui cuira vos aliments, et non les flammes. Or ce sont elles, les responsables de la formation des HAP. La chute de graisse sur les braises peut aussi contribuer à la formation de ces hydrocarbures. Naturellement, plus la viande sera maigre et moins le risque sera grand. Veillez donc à retirer de vos viandes, tout le gras apparent que vous pourrez.

Si vous faites un usage fréquent du barbecue au charbon de bois, privilégiez sa version « épurée ». A la différence du charbon de bois ordinaire, celle-ci contient plus de 85% de carbone. Pour l’allumage, n’utilisez que des produits vendus à cet effet. Assurez-vous, bien entendu que vos enfants n’y aient pas accès.

Notez bien également que les palettes en bois, les restes de cartons alimentaires ne sont pas prévus à cet effet. Les premiers auront sans doute été traités pour résister aux intempéries, aux moisissures, aux insectes xylophages… Les seconds dégageront lors de la combustion, des toxiques présents dans les encres d’imprimerie.

Enfin, question de sécurité et d’hygiène, nettoyez régulièrement votre grille de cuisson et vos pinces et ustensiles de cuisine. Et en cas d’accident, contactez le 15.

Partager cet article