Les psychothérapies remboursées dans 2 départements

[30 avril 2018 - 15h35] [mis à jour le 30 avril 2018 à 15h53]

Les séances de psychothérapie seront-elles bientôt prises en charge par la CPAM? Une expérimentation vient d’être lancée en ce sens par l’Assurance-maladie dans 2 départements, les Bouches-du-Rhône et la Haute-Garonne. Objectif, améliorer l’accès aux psychothérapies réduire la prescription trop systématique d’antidépresseurs.

Les patients de Bouches-du-Rhône et de Haute-Garonne peuvent désormais bénéficier du remboursement par l’Assurance-maladie de leurs séances avec un psychologue et/ou un psychothérapeute. En effet, une expérimentation est actuellement menée afin d’évaluer l’intérêt de cette prise en charge dans l’accès aux psychothérapies, notamment dans le cas de la dépression.

Ce dispositif concerne les patients de 18 à 60 ans présentant un trouble dépressif ou anxieux ou un trouble de l’adaptation d’intensité légère à modérée. Sont exclues toutes les situations graves qui nécessitent un avis psychiatrique, comme un risque suicidaire, les psychoses…

Afin de bénéficier de cette prise en charge, les patients doivent consulter d’abord leur médecin traitant qui en fera la demande. Le nombre de séances remboursées est compris entre 1 et 10 d’une durée d’environ 30 à 45 minutes.

Efficacité supérieure des psychothérapies

La dépression est l’une des maladies les plus répandues en France. Sur un total de 8,2 millions de patients ayant reçu des soins en rapport avec leur santé mentale en 2012, la majorité souffrait de dépression légère à modérée. La plupart avait été pris en charge par un médecin généraliste, avec, souvent, une prescription d’antidépresseurs à la clé.

Or « les recommandations françaises et internationales préconisent les psychothérapies comme les solutions de première intention, avec une efficacité comparable aux traitements médicamenteux », précise l’Assurance-maladie. Et « une étude de la DRESS publiée en 2012 montre que 91% des médecins généralistes interrogés déclarent que le non-remboursement est un frein à l’accès aux psychothérapies ».

Partager cet article

SYNDICAT DE LA PRESSE INDÉPENDANTE D'INFORMATION EN LIGNE
Service de Presse en Ligne reconnu par la Commission paritaire des Publications et Agences de Presse (CPPAP) sous le n°0318 W 90885 (article 1er de la loi n° 86-187 du 1er août 1986 portant réforme du régime juridique de la presse)