Les réserves de sang dans le rouge

[13 janvier 2015 - 14h26]

sangL’Etablissement français du sang (EFS) lance l’alerte. Ses réserves en produits sanguins sont « actuellement très faibles ». L’EFS doit donc impérativement les reconstituer et compte sur une forte mobilisation.C’est pourquoi, il lance une grande campagne d’appel aux dons à la radio, la télévision et le web du 12 au 25 janvier.

« Don de sang, maintenant c’est urgent ! » C’est par cette accroche que l’EFS alerte le grand public sur la nécessité de donner. Des collectes insuffisamment fréquentées ces derniers mois ont fait tomber les stocks à un niveau particulièrement bas. Résultat, en plus des 10 000 dons nécessaires chaque jour tout au long de l’année, 15 000 dons supplémentaires sont indispensables en janvier.

« Cette situation est d’autant plus sensible que le mois de janvier est traditionnellement une période marquée par les épidémies saisonnières (grippes, gastro-entérites), qui empêchent un certain nombre de donneurs réguliers de venir donner leur sang » déplore l’EFS. Rappelons en outre qu’aucun traitement ni médicament de synthèse ne peuvent encore se substituer aux produits sanguins labiles. C’est pourquoi, l’EFS « compte sur vous dès aujourd’hui ! »

Pour connaître les lieux de collecte proches de chez vous, rendez-vous sur le site de l’EFS, rubrique « Où donner ? ». En France, le don de sang est régi par quatre principes majeurs :

  • L’anonymat : l’identité du donneur et celle du receveur ne sont connues que de l’EFS ;
  • Le bénévolat : le don ne peut être rémunéré sous quelque forme que ce soit ;
  • Le volontariat : « acte libre et consenti », le don n’est soumis à aucune contrainte ;
  • La gratuité : le sang et les produits sanguins ne sont pas sources de profit. 

Enfin, si vous vous apprêtez à effectuer votre premier don, apportez un document attestant de votre identité. Si vous possédez une carte de donneur, vous devrez vous en munir à chaque fois.

Partager cet article