L’escalade à domicile

[27 février 2015 - 14h09]

Et si vous faisiez de l’escalade dans votre… salon ! Non, il ne s’agit pas de grimper sur les meubles mais sur un mur d’escalade roulant. Ce drôle d’objet est inspiré du tapis de course traditionnel, à l’exception, qu’il est disposé ici, à la verticale. Coup de projecteur sur un outil original de fitness, encore (très) rare en France. 

D’une hauteur de 3,5m, ce mur est mécanique. Autrement dit, le défilement du tapis permet de grimper en continu, à l’aide des prises vertes, bleues, rouges ou grises, inspirées du code couleur des pistes de ski. L’inclinaison est modifiable – les grimpeurs confirmés peuvent même tenter du dévers… – comme l’intensité de roulement. « Au total, 12 programmes comportant chacun 3 niveaux de difficultés sont intégrés », nous explique Ludovic Lerussi, gérant de Climb Station France, chargé de la promotion de ce tapis, originaire de Finlande.

Sur le plan de la sécurité, « la hauteur de 3,5m ne nous soumet pas à la réglementation concernant l’escalade avec l’utilisation de baudriers et autres systèmes. En revanche, différents capteurs sont disposés sur le tapis de telle sorte que si l’utilisateur lâche les prises ou descend trop bas, le tapis s’arrête de lui-même ».

Abdominaux, gainage…

En pratique, le défilement en fait un véritable instrument de fitness, utile pour travailler le cardio. « Sur un mur classique, le grimpeur peut s’arrêter quand il le souhaite, entre deux prises », poursuit Ludovic Lerussi. « Là, il faut tenir le rythme ou descendre ».

En fonction de l’inclinaison ou de la voie engagée, tous les muscles sont susceptibles d’être sollicités : cuisses, fessiers, trapèzes, dorsaux, deltoïdes, abdominaux etc. « Le gainage aussi, indispensable pour coller au plus près la paroi », poursuit-il. Sans oublier que l’escalade permet également de travailler la coordination des membres, l’agilité et la souplesse.

Pour l’heure, le seul problème – et de taille – reste que ce mur n’est installé que dans un seul endroit de France, le club Gymnesia, à Grenoble. Il reste sans doute compliqué de convaincre un gérant de salle de sport d’investir 30 000€ dans le produit si séduisant soit-il. Un prix deux à trois fois plus élevé qu’un tapis de course classique.

Partager cet article