Lèvres gercées : comment les protéger ?

[28 novembre 2018 - 11h04] [mis à jour le 28 novembre 2018 à 10h43]

Froid, vent, chauffage… vos lèvres, comme le reste de votre peau, souffrent de déshydratation en hiver. A tel point qu’elles sont souvent gercées. Pour éviter d’avoir une peau de crocodile et de voir vos lèvres se craqueler, prenez-en soin et suivez ces quelques conseils.

Sensations de picotements et gerçures. Voici la description de lèvres desséchées. Ce phénomène est provoqué et entretenu par les agressions extérieures comme le froid, le vent ou encore le soleil. Le chauffage en période hivernale assèche l’environnement, réduisant l’hydratation de la peau. Les lèvres, dépourvues de film hydrolipidique, de couche cornée ou de glandes sébacées, sont particulièrement exposées.

« Physiologiquement, ces fragilités se traduisent par une carence en céramides qui affaiblit un peu plus la barrière cutanée », explique La Roche Posay sur son site internet. Résultat, « de petites peaux sèches peuvent apparaître rendant les lèvres sensibles et inconfortables. Mal soignées, ces lésions peuvent entraîner une crevasse, fente douloureuse qui cicatrice difficilement. »

Hy-dra-tez !

Pour éviter ce phénomène désagréable et mauvais pour votre peau, hydratez vos lèvres avec un stick adapté. La barrière cutanée s’en trouvera renforcée. Il en existe de nombreux. Préférez les produits disponibles en parapharmacie et essayez-en plusieurs. Vous saurez ainsi lequel vous convient le mieux.

Pensez également à apporter une attention toute particulière à la lèvre inférieure qui est morphologiquement plus exposée aux UV. Evitez absolument d’éliminer les peaux mortes ou d’humecter les lèvres avec de la salive. Quant au rouge à lèvres et au gloss, le choix doit se porter vers des formules excluant conservateurs et certains pigments allergisants.

Enfin, ayez une alimentation équilibrée, riche en acides gras essentiels et en vitamines. Et arrêtez de fumer, car cette habitude nuit à l’assimilation des vitamines A et C, entraîne des troubles de la circulation sanguine, et constitue l’un des principaux facteurs de vieillissement prématuré.

Partager cet article