L’optimisme, bon pour le cœur

[19 janvier 2015 - 10h03] [mis à jour le 19 janvier 2015 à 10h13]

Votre verre est-il à moitié plein ou à moitié vide ? En clair, êtes-vous de nature plutôt optimiste ou pessimiste ? Bonne nouvelle si vous appartenez à la première catégorie. Selon des chercheurs américains, voir la vie en rose permettrait d’avoir une meilleure santé cardiovasculaire.

Les chercheurs de l’Université de l’Illinois (Etats-Unis) se sont penchés sur la santé cardiovasculaire de 5 100 personnes âgées de 45 à 84 ans. Ils ont ainsi pu l’évaluer grâce à sept indicateurs dont la pression artérielle, l’indice de masse corporelle (IMC), la glycémie à jeun, l’activité physique, la consommation de tabac… Chacune de ces mesures a alors été notée :

  • 0 pour « mauvais » ;
  • 1 pour « moyen » ;
  • 2 pour « idéal ».

Parallèlement, les participants ont répondu à des questionnaires relatifs à leur santé mentale, leur niveau d’optimisme… Résultat, selon le Pr Rosalba Hernandez, principal auteur de l’étude, « IMC normal ou taux de cholestérol plus satisfaisant, les optimistes avaient deux fois plus de chances d’avoir une bonne santé cardiovasculaire que leurs compatriotes pessimistes. » Il ne s’agit là que d’une étude observationnelle. Les explications peinent donc à suivre. Mais certains indices peuvent nous aider à mieux comprendre ces conclusions. Les participants optimistes avaient une meilleure hygiène de vie, étaient plus actifs physiquement et fumaient moins

Partager cet article

SYNDICAT DE LA PRESSE INDÉPENDANTE D'INFORMATION EN LIGNE
Service de Presse en Ligne reconnu par la Commission paritaire des Publications et Agences de Presse (CPPAP) sous le n°0318 W 90885 (article 1er de la loi n° 86-187 du 1er août 1986 portant réforme du régime juridique de la presse)