Contrairement au kiné, l’ostéopathe n’est pas un professionnel de santé. Sa façon de penser est différente. La philosophie de « l’ostéo » est holistique. Elle considère le corps comme un tout. Pour ce professionnel, la souffrance est la conséquence d’un déséquilibre dans cette unité.  Il va ainsi chercher l’origine du trouble qui parfois peut se situer à distance de la douleur. Et ainsi redonner une certaine mobilité à l’ensemble de l’organisme.

C’est pourquoi le premier rendez-vous débute par un long entretien (souvent personnel). Pas d’inquiétude. L’ostéo cherche simplement à déterminer l’origine du mal (malposition, stress…). Ensuite seulement pourra-t-il passer à l’action : des manipulations fonctionnelles pour atteindre un état de relâchement suffisant pour permettre la correction d’une lésion, des manipulations viscérales pour redonner de la motilité aux intestins, au foie, à la rate, ou encore des manipulations crâniennes.

Une méthode préventive ?

L’ostéopathe intervient de façon préventive (avant de reprendre une activité sportive par exemple) ou à titre curatif (douleurs musculaires, raideurs, troubles du transit intestinal, troubles du sommeil, maux de tête…). Attention, l’ostéopathe agit pour soulager ou améliorer certaines fonctions. En aucun cas il n’intervient dans une rééducation qui est le pré-carré du kiné.

L’ostéopathie n’est pas considérée comme un acte médical. Elle n’est pas remboursée par l’Assurance-maladie. Mais de nombreuses mutuelles prennent en charge les séances…du moins en partie.

Partager cet article