Noël, c’est la fête des enfants. Les plus grands y pensent des semaines à l’avance en préparant fébrilement leur liste de cadeaux. Mais comment les plus jeunes perçoivent-ils cette ambiance un peu particulière ? Comment leur en faire profiter eux aussi ? 

Votre enfant ne se rappellera pas de ses touts premiers Noël. Notre cerveau est ainsi construit qu’il ne stocke aucun souvenir des 3-4 premières années. Pourtant cette amnésie infantile ne doit pas vous empêcher de faire participer votre petit dernier aux préparatifs et à la fête. Même s’il ne pourra jamais reparler de ce qu’il va vivre dans les jours qui viennent, les émotions liées à ce vécu ne s’effaceront jamais. Ce sont elles qui le construisent.

Pour lui faire profiter de la magie de Noël, au moment du coucher, chantez à votre tout-petit des comptines et lisez-lui des petites histoires en lien avec les légendes qui entourent le Père Noël, ses rennes et ses lutins. Choisissez des dessins animés en fonction. Vous pouvez aussi feuilleter ensemble un imagier sur ce thème. Evitez par contre la traditionnelle photo sur les genoux du Père Noël : voulant bien faire, vous risquez de l’effrayer, les plus jeunes n’apprécient guère les personnages déguisés.

Le grand soir, habillez votre enfant de sa plus jolie tenue et proposez à un de vos invités de lui donner son dîner pendant les derniers préparatifs du repas : vous ferez un heureux et vous limiterez votre stress. Mais couchez-le à l’heure habituelle. Il y a trop de monde, trop d’agitation, il risque d’être grognon et de ne pas profiter de la veillée. Il appréciera beaucoup plus d’ouvrir ses cadeaux le lendemain matin, confortablement lové contre vous, au pied du sapin scintillant. Mais inutile de multiplier les jouets, les plus jeunes n’attachent pas beaucoup d’importance à la quantité. Et prennent surtout plaisir à jouer avec les emballages…

Partager cet article