Maladie d’Alzheimer : les aidants au premier plan

[19 septembre 2016 - 15h56] [mis à jour le 19 septembre 2016 à 16h43]

Vivre avec la maladie d’Alzheimer est un défi quotidien. Pour les malades mais aussi pour leurs proches, leurs aidants. C’est pourquoi la journée mondiale dédiée se déroulera ce 21 septembre en l’honneur de ceux qui mènent de front leur rôle auprès du malade et une vie professionnelle active. Une enquête OpinionWay pour l’association France Alzheimer et maladies apparentées souligne la difficulté de cette double vie.

France Alzheimer et maladies apparentées a choisi de s’intéresser, cette année, à la question des aidants en activité professionnelle. Stress, fatigue psychologique et physique, absentéisme, perte de revenus, évolution professionnelle compromise, isolement au travail… Les répercussions de la maladie d’un proche sur un aidant en activité professionnelle sont nombreuses. Or « un aidant sur deux doit concilier impératifs de l’accompagnement et responsabilités professionnelles », indique l’association.

Certes, ce rôle d’aidant en activité professionnelle concerne aujourd’hui « seulement » un actif sur 12. Mais en raison notamment du vieillissement de la population, la tendance évolue à la hausse. « On a pris l’habitude de parler de double vie avec la maladie », explique Judith Mollard-Palacios, psychologue chez France Alzheimer et maladies apparentées. Près de 8 aidants sur 10 rencontrent des difficultés pour concilier la vie professionnelle et le rôle d’aidant. Pour améliorer cette situation, il est impératif de « sensibiliser les managers, informer l’ensemble des collaborateurs et accompagner les salariés aidants apparaît donc essentiel », insiste France Alzheimer. D’autant que les aidants montrent beaucoup de réticences à en parler à leur employeur. Seuls 58% des personnes interrogées ont informé leurs collègues proches et 48% leur supérieur hiérarchique de leur situation personnelle.

Pour sensibiliser le plus grand nombre, l’Association organise plusieurs événements. Pour la 2e année consécutive, France Alzheimer et maladies apparentées ouvrira du 18 au 21 septembre, place de la Bataille de Stalingrad (Paris 19e), les portes de son Village de 500 m2 au grand public. Au programme, ateliers pratiques, conférences thématiques, rencontres et échanges avec des professionnels de santé et des bénévoles, stands d’informations sur la maladie… Des informations pratiques et les événements organisés par les associations départementales consultables sur evenements.francealzheimer.org.

Partager cet article