Malnutrition: des prévisions catastrophiques pour 2054

[19 février 2004 - 00h00] [mis à jour le 19 décembre 2013 à 14h25]

La malnutrition fait chaque année 3 millions de victimes dans le monde. Un constat préoccupant. Mais dans 50 ans, lorsque la population mondiale atteindra 12 milliards d’êtres humains, l’eau et les terres arables viendront à manquer encore plus.

David Pimentel, spécialiste en écologie et agriculture du globe à l’Université Cornell (Etat de New York) tire la sonnette d’alarme : “Pour que la situation ne devienne pas catastrophique, la seule solution est de préserver les terres agricoles et les ressources en eau, ainsi que les sources d’énergie.” Son collègue Paul Reitan, également expert en écologie mais exerçant à l’Université de Buffalo, a rappelé dernièrement quelques données inquiétantes.

Les récoltes de céréales, qui représentent l’essentiel de la nourriture destinée à l’homme et près de 80% des réserves alimentaires mondiales, n’ont cessé d’augmenter depuis 1985. Mais cette augmentation a toujours été très légère, et très insuffisante pour suivre l’évolution démographique. Or si les besoins augmentent, 10 millions d’hectares sont dégradés et perdus chaque année à cause de l’érosion des sols. Ainsi depuis 10 ans, la récolte effective par personne a-t-elle diminué de 20%.

Partager cet article