Censé soulager les maux de gorge, le Strefen n’est plus délivré que sur ordonnance. Une décision qui intervient peu de temps après la mise au point de l’ANSM concernant les risques associés à la famille des anti-inflammatoires non stéroïdiens à laquelle appartiennent ces pastilles.

En avril 2019, l’Agence nationale de Sécurité du médicament (ANSM) avait diligenté une enquête nationale de pharmacovigilance portant sur les anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS), des produits largement consommés sans avis médical, pour combattre la fièvre ou la douleur. Mais en cas d’infection, ils exposent à un risque de complications sévères.

Des pastilles inefficaces ?

Ce risque inhérent à l’infection vient de pousser l’ANSM à décider que les pastilles pour la gorge Strefen (flurbiprofène), jusque-là en vente libre, ne seront plus délivrées que sur ordonnance.

Mais pour l’UFC Que Choisir, au vu des complications, « le mieux aurait été de carrément évincer Strefen (et ses génériques) du marché, d’autant que cette spécialité n’a pas fait la preuve de son efficacité contre les maux de gorge. »

Selon l’Union des consommateurs, « pour le mal de gorge, la seule molécule qui montre un effet est le paracétamol. »

Partager cet article