Simple et saine, la cuisson dite à l’étouffée (ou étuvée) exhale les saveurs des poissons, des viandes et des légumes. Une cuisson lente à laquelle nous ne sommes plus forcément habitués et c’est justement ce qui fait tout son charme. Elle parfume délicieusement la cuisine et nous met irrésistiblement l’eau à la bouche. Alors rendez-vous sur www.ma-cuisine-ma-sante.fr pour (re)découvrir ce mode de préparation à travers les délicieuses recettes de nos chefs.

Comme son nom l’indique, cuire à l’étouffée consiste à placer les mets dans une cocotte à parois épaisses fermée par un couvercle. Le tout est ensuite mis sur le feu ou dans le four. Le récipient étant clos, la vapeur qui se condense à la surface intérieure du couvercle tombe goutte à goutte le long des parois et c’est ce qui donne aux aliments et à leur jus une saveur si particulière. Vous pouvez mettre de l’eau froide sur le couvercle de la cocotte pour activer cette condensation intérieure et produire plus de sauce. Mais renouvelez-la régulièrement, elle s’évapore vite.

Les légumes riches en eau tels que les champignons, les courgettes ou les tomates ne nécessitent aucun ajout de liquide. La cuisson des pommes de terre, des carottes, de la viande ou du poisson attend quant à elle elle que vous mettiez un peu d’eau, voire un fond de bouillon ou de vin, au fond de la cocotte.

Prévoyez au minimum 2 heures de cuisson, à basse température. Non seulement vous révèlerez tous les parfums de votre plat mais vous préserverez au maximum ses vitamines et ses minéraux. Autre atout non négligeable de la cuisson à l’étouffée : elle ne nécessite quasiment aucun ajout de matière grasse.

RECETTES DE LA SEMAINE

Petit Déjeuner

Thé au jasmin

Yaourt nature au miel

Pain aux noix, lichette de beurre

Déjeuner

Chaud/froid de St Jacques à la pomme de l’Ecole Ferrandi

Daurade royale cuite à l’étouffée en croûte de sel de Paul Blouet

Flan aux œufs de Laurence Benedetti

Goûter

Picorette de fruits secs

Dîner

Soupe de pois cassés et chèvre frais aux noisettes de l’Ecole Ferrandi

Tajine de lapin aux abricots et aux pois chiches d’Aicha Essalki

Ravioles d’agrumes, jus de citronnelle et fruits de la passion de l’Ecole Ferrandi

Partager cet article