Menus-Santé : avec les pâtes, goûtez aux délices de la simplicité

[04 février 2014 - 12h09] [mis à jour le 04 février 2014 à 15h05]

Spaghettis, penne, macaronis, cannellonis, torsades, tagliatelles… Les pâtes, sont pétries de qualités : bon marché, elles ont une valeur nutritionnelle élevée. Elles s’accompagnent enfin d’une multitude d’ingrédients susceptibles de composer de savoureuses sauces. La preuve cette semaine avec nos chefs (sur www.ma-cuisine-ma-sante.fr) qui apportent une touche italienne à vos menus-santé. Viva la Pasta !

Faites maison ? Les pâtes, c’est de la farine de blé dur et de l’eau. De nombreuses recettes comportent aussi des œufs. C’est notamment le cas des pâtes préparées « maison ». Elles sont relativement simples à réaliser à condition de s’armer de patience et de se doter d’une machine spécifique. Laquelle est indispensable pour aplatir et découper la pâte. De quoi obtenir de délicieuses tagliatelles et autres lasagnes fraîches.

Complètes ou non ? Nous le savons : les pâtes sont l’un des principaux constituants de l’alimentation du sportif. Leurs glucides complexes fournissent en effet le carburant nécessaire aux muscles au cours de l’effort. A condition toutefois de privilégier les versions complètes (au blé complet) et une cuisson al dente. Elles seront alors assimilées lentement par l’organisme avec un amidon certes un peu ferme, mais parfaitement digeste. En revanche, les pâtes fraîches ou celles trop cuites seront assimilées comme un sucre rapide.

Comment les cuire ? Les pâtes industrielles et celles fabriquées maison se cuisent de la même façon. Seule la durée varie. Glissez-les dans une grande quantité d’eau bouillante. Comptez par exemple 1,5 litre pour 120 grammes. Salez deux minutes avant de les jeter, en une fois. Inutile d’ajouter de l’huile. Pour éviter qu’elles ne  collent, remuez régulièrement à l’aide d’une cuillère en bois, tout en veillant à ne pas les casser. Un sacrilège ! Lorsque la cuisson est terminée, renversez-les dans une passoire. Secouez. Glissez-les dans un plat et ajoutez une matière grasse (beurre, huile) ou votre sauce.

Quelle préparation ? Avec les pâtes, il vous suffit de quelques ingrédients pour préparer un festin de roi : au choix, de l’ail, du pesto, de la sauce (ou concentré) tomate, de l’huile d’olive, du basilic (pesto), des anchois, des câpres, du gorgonzola… Sans oublier du beurre, des champignons ou des olives que vous trouverez notamment dans les épiceries italiennes ou les rayons spécialisés.

Ensuite ? Laissez libre cours à votre imagination et osez les associations avec des viandes par exemple. A l’image des « incontournables », comme la sauce carbonara (très simple à réaliser avec des lardons, de l’ail et de la crème fraîche)  ou la sauce bolognaise. Les pâtes s’associent volontiers avec les poissons comme le saumon ou les fruits de mer (crevettes, moules, noix de saint-jacques, palourdes…). Sans oublier les légumes bien sûr comme le propose Laurence Benedetti avec ses pâtes papillon en jardinière.

Une sauce tomate. Si vous aimez la simplicité d’une sauce tomate, n’hésitez pas : faites revenir des oignons dans de l’huile d’olive, ajoutez de l’ail et des tomates (en conserves) avec leur jus. Salez et poivrez. Incorporez quelques branches de persil  ou de basilic et faites cuire pendant 20 à 30 minutes. Passez enfin la sauce au robot. Assaisonnez, versez sur les pâtes avec un peu de parmesan et… profitez !

Ecrit par David Picot – Edité par : Emmanuel Ducreuzet

RECETTES DE LA SEMAINE

Petit Déjeuner

  • Thé Earl Grey
  • Pain d’épeautre avec lichette de beurre
  • 1 œuf coque

Déjeuner

Goûter

Dîner

Partager cet article