mici-okLes Maladies inflammatoires chroniques de l’Intestin (MICI), qui regroupent la maladie de Crohn et la rectocolite hémorragique, doivent être prises en charge pour permettre aux patients de retrouver une vie aussi normale que possible. Les explications du Pr Laurent Peyrin-Biroulet, gastro-entérologue au CHU de Nancy.

Douleurs abdominales, diarrhées, présence de sang dans les selles, autant de symptômes auxquels sont exposés les malades. « Mais quand la maladie est bien prise en charge, ces symptômes peuvent s’atténuer. Et les patients peuvent à nouveau vivre leurs activités quotidiennes sans pression, ni stress », explique le Pr Peyrin-Biroulet. « La vie sociale et professionnelle peut devenir compliquée sans prise en charge adaptée. D’autant que cela touche une population active. Les patients ne peuvent plus sortir, ni aller au cinéma, ou pratiquer leur sport favori. Et bien sûr, ils ne peuvent plus travailler ‘comme avant’. »

« Les professionnels de santé doivent changer leur manière de considérer les MICI et s’intéresser autant à la qualité de vie du malade qu’à l’état de son intestin et faire le lien. On prend en charge l’organe mais aussi le patient dans sa globalité. L’objectif c’est de lui faire retrouver une vie normale. La personne touchée doit pouvoir vivre sans symptômes, sans douleurs abdominales ni diarrhées, sans qu’il y ait un impact sur sa santé générale, sur le poids, la fatigue ». 

Lors de la Journée mondiale dédiée qui s’est tenue le 19 mai, l’Association François Aupetit (AFA) et AbbVie ont lancé une campagne de sensibilisation, « Ils méritent d’être au premier plan ! ». L’objectif est de montrer et de faire entendre la réalité des défis quotidiens auxquels les patients doivent faire face avec leur maladie. Sur www.cestquilechampion.fr les internautes peuvent lire des témoignages des malades.

Aller plus loin :

L’Association François Aupetit (AFA) a été créée en 1982 par Janine Aupetit, mère d’un jeune malade. L’AFA se bat depuis trente ans pour mieux comprendre et traiter les Maladies inflammatoires chroniques de l’Intestin (MICI) avec l’espoir qu’il sera un jour possible de les guérir. Pour en savoir davantage consultez le site internet de l’AFA à http://www.afa.asso.fr . Vous pouvez également adresser un courrier à Association François Aupetit, La Maison des MICI, 32 rue de Cambrai – 75019 Paris. Il existe enfin une ligne téléphonique d’information, au 0811 091 623 (Numéro Azur, prix d’un appel local).

Partager cet article