Vous passez vos vacances en bord de mer et l’envie vous prend d’aller pêcher coquillages et crustacés ? Une bonne idée pour prendre un bol d’air et goûter au plaisir des produits frais de la mer. Mais pour que cette sortie se déroule en toute sécurité, un petit bain de prévention s’impose !

Les coquillages sont connus pour filtrer d’importantes quantités d’eau. Par ce mécanisme, ils accumulent des plantons toxiques, des métaux lourds mais aussi des bactéries et virus de l’eau de mer. Pour éviter l’intoxication alimentaire, allez à la pêche aux informations auprès de la mairie de votre commune, de la Direction des territoires et de la mer ou de l’Agence régionale de Santé rattachée à l’endroit où vous vous situez. Ces structures sauront vous renseigner sur les zones où la pêche à pied est autorisée.

Marée, tri, quotas…

Ensuite voici quelques conseils :

  • Ne partez jamais sans vérifier l’horaire des marées indiqués sur Internet mais aussi sur les sites des mairies ou d’office du tourisme ;
  • Ayez le réflexe de partir pêcher 1h30 avant que la mer ne soit basse. Si la marée est basse et que vous êtes en pêche, remontez sans trop traîner pour ne pas vous faire surprendre par la marée montante ;
  • Récoltez uniquement les coquillages en bon état. Les fissures de la « carapace » ne sont en effet pas signes de fraicheur et risquent de contaminer votre assiette ;
  • Respectez les quotas de pêche fixés par la réglementation française. La taille minimale des coquillages et les quantités maximales sont très réglementées. A savoir, pour les moules, 4 cm et 5 kg par personne et par marée. Pour les coques, 3 cm et 5 kg par personne et par marée. Pour les palourdes, 4 cm et 3 kg par personne et par marée ;
  • Une fois chez vous, effectuez un tri pour ne garder que les éléments purs. Et n’oubliez pas de rincer votre récolte à l’eau fraîche avant de la cuisiner.

Partager cet article