Nager sous les tropiques… et garder la santé

[01 décembre 2010 - 14h20] [mis à jour le 19 décembre 2013 à 14h42]

Vous rêvez de plonger cet hiver dans les eaux turquoise des mers du Sud ? Comme c’est compréhensible… Pourtant, ces baignades ne sont pas toujours dénuées de risques. Affections dermatologiques, respiratoires, gastro… Sans pour autant annuler vos vacances, prenez quelques précautions. Vous profiterez ainsi pleinement des plaisirs de la plage.

Le Dr Lora Fleming et son équipe de l’Université de Miami, ont constitué deux groupes pour un total de 1 300 volontaires. Pendant une journée, les membres du premier groupe ont été invités à se baigner 3 fois, pendant 15 minutes à chaque fois. Les autres se sont contentés de rester sur la plage

Quelques jours plus tard, tous ont fait l’objet d’un bilan de santé. Les auteurs ont ainsi observé que les baigneurs souffraient beaucoup plus souvent que les autres, de différents problèmes de santé : + 76% pour les gastro-entérites, + 400% pour les fièvres d’origines diverses et les infections respiratoires, et même… + 600% pour les problèmes cutanés !

Comment faire en pratique pour se baigner en toute sérénité ? Il suffit en fait de suivre ces quelques conseils, tous de simple bon sens :

– Evitez d’avaler de l’eau de mer ou même d’en mettre dans votre bouche. En effet, celle-ci contient très souvent « des germes d’origine fécale – salmonelles ou Escherichia coli – dont la prolifération est favorisée par la chaleur », explique le Dr Emmanuel Dutoit de l’Institut Pasteur de Lille. C’est cela qui augmente le risque d’infections diverses, comme une salmonellose voire des septicémies ;

– N’entrez pas dans l’eau si vous avez des diarrhées. « Vous risqueriez de la souiller avec ces mêmes bactéries ». Pour cette raison, pensez à emmener régulièrement les jeunes enfants aux toilettes pour qu’ils ne se soulagent pas dans la mer ;

– Si vous souffrez de plaies ouvertes, restez au sec. L’eau de mer est certes réputée avoir des « vertus désinfectantes » mais en l’occurrence, vous risqueriez plutôt une surinfection provoquée par les bactéries déjà citées ;

– Enfin, douchez-vous avant et après chaque bain de mer. Toujours pour éliminer les germes éventuels.

Le sable de la plage n’est pas non plus, sans danger. « De nombreuses plages tropicales sont fréquentées par des chiens errants, dont les excréments sont porteurs de parasites », précise le Dr Dutoit. Ceux-ci sont à l’origine de la Larva migrans cutanée. Spectaculaire, cette affection provoque l’apparition sous la peau, de sillons rougeâtres qui démangent. Ils « signent » en fait, le passage du parasite lorsqu’il chemine sous la peau… Le bon conseil, c’est de « ne jamais vous allonger à même le sable. Et de vous laver tout particulièrement les pieds après chaque visite à la plage ».

Partager cet article