Notre horloge biologique dévoile enfin sa pile

[31 décembre 2007 - 10h40] [mis à jour le 19 décembre 2013 à 14h29]

Tous à vos montres ! Des universitaires américains ont mis au jour la clé d’un des mystères les mieux gardés de notre organisme : son horloge biologique, régie par les rythmes circadiens. L’« interrupteur génétique » de cette horloge serait en effet régulé par un acide aminé unique. Les acides aminés étant les constituants de base des protéines, une cible thérapeutique de premier plan vient de voir le jour.

« C’est passionnant de découvrir qu’un tout petit composé (l’acide aminé en question, n.d.l.r.) est le maître d’œuvre de notre rythme circadien, un mécanisme génétique qui fait appel à 10% ou 15% de notre bagage génétique » explique le Pr Paolo Sassone-Corsi de l’Université de Californie.

Le chef d’orchestre de notre rythme circadien se nichait en fait, dans la protéine BMAL1, tout juste découverte l’an dernier… par la même équipe. Certes, il s’agit de recherche fondamentale. Mais les perspectives d’un traitement ciblé sont grandes. Car au-delà du sommeil, notre horloge biologique régule l’ensemble de nos comportements physiologiques avec en premier lieu, l’appétit. Et donc, l’obésité.

Partager cet article