Nourriture du chien : les aliments à éviter

[01 avril 2011 - 14h34] [mis à jour le 19 décembre 2013 à 16h50]

Pour récompenser votre chien, vous avez pris la ‘mauvaise’ habitude de le laisser finir les plats servis à la table familiale… C’est un tort, car ce qui est comestible pour nous ne l’est pas toujours pour lui. Petit tour d’horizon – non exhaustif – avec le Dr Christophe Blanckaert, vétérinaire et nutritionniste spécialisé dans l’alimentation canine.

Le chocolat. Si savoureux pour nous, il est toxique pour notre chien. A tel point qu’il peut dans certains cas, entraîner la mort de l’animal. Le responsable est la théobromine, un composé retrouvé principalement dans le chocolat noir. Cette substance va notamment stimuler son système nerveux central et son muscle cardiaque. Sans oublier les apports caloriques du chocolat. A la clé, risques d’obésité ou de pancréatite notamment…

Les carcasses de volailles. Les petits os du poulet par exemple, sont très dangereux et susceptibles de provoquer des blessures sérieuses. Leur taille réduite et le fait qu’ils soient cuits les rendent plus fragiles, plus cassants et tranchants. A terme, ils peuvent étouffer l’animal, ou perforer les parois de l’estomac ou de l’intestin. Sans oublier que la consommation excessive d’os peut provoquer des troubles digestifs. « La mode en matière de nourriture canine, c’est le BARF, pour ‘Biologically Appropriate Raw Food’. Cette pratique nous vient d’Australie » déplore le Dr Blanckaert. « C’est un retour à une approche naturelle de l’alimentation du chien. Les os en font donc partie. Ce qui multiplie les risques que nous venons d’évoquer. »

Les oignons et l’ail. Les uns comme l’autre contiennent une substance aux propriétés oxydantes : le « thiosulfate ». Une fois l’aliment ingéré, sa toxicité apparait très rapidement, provoquant des anémies, des vomissements…

Les aliments avariés. Si cela paraît évident pour nous-même, ce l’est tout autant pour votre chien. Prenez garde à la conservation de ses aliments. Les graisses rances peuvent entraîner des pancréatites.

Les aliments gras et salés. Encore une fois, l’excès de gras le conduirait à coup sûr vers la pancréatite. Un apport trop important en sel pourrait, entre autres, favoriser l’apparition de troubles rénaux. C’est pourquoi vous devez éviter de lui servir les restes de vos repas.

Les produits laitiers. Pour votre animal, ce n’est pas une alimentation naturelle. Il aura des difficultés à digérer le lactose.

Vous l’aurez compris, cette énumération est loin d’être exhausitve. Le Dr Blanckaert cite par exemple « les raisins, susceptibles d’entraîner des diarrhées, et parfois des insuffisances rénales irréversibles ». Si vous avez le moindre doute, n’hésitez pas à demander conseil à votre vétérinaire. Il saura vous conseiller sur les aliments à adopter.

Partager cet article