Nouveau vaccin anti-HPV : l’Europe dit «Oui »

[17 juin 2015 - 11h55] [mis à jour le 17 juin 2015 à 17h04]

La Commission européenne vient d’accorder une autorisation de mise sur le marché (AMM) pour Gardasil 9. Ce nouveau vaccin anti-papillomavirus humain (HPV) nonavalent est indiqué chez les jeunes filles à partir de 9 ans afin de prévenir des lésions précancéreuses et des cancers du col de l’utérus, de la vulve, du vagin et de l’anus. Une annonce faite par le laboratoire Sanofi Pasteur MSD.

« Gardasil 9 est le vaccin ciblant le plus grand nombre de types d’HPV », explique Sanofi Pasteur MSD dans un communiqué. « Les 7 types à haut risque oncogène ciblés par ce vaccin sont à l’origine, en France, d’environ 90% des cas de cancer du col de l’utérus (…) Les 2 types restant sont responsables d’environ 90% des cas de verrues génitales. »

Bientôt disponible en France ?

Ce vaccin nonavalent devrait maintenant faire l’objet d’une évaluation par les autorités sanitaires françaises pour pouvoir obtenir des recommandations. Des modalités de remboursement doivent également être mises en place. Un processus long en somme. Sanofi Pasteur MSD ne peut donc, à ce stade, pas avancer de date de lancement dans l’Hexagone.

« L’obtention de cette AMM européenne constitue un progrès important dans la prévention des maladies liées aux HPV», se félicite Serge Montero, vice-Président de Sanofi Pasteur MSD France. « Cependant le véritable enjeu aujourd’hui, c’est de protéger les jeunes filles en France contre des maladies liées aux HPV, et cela passe par l’augmentation de la couverture vaccinale qui reste parmi les plus faibles d’Europe. »

Rappelons en effet que cette vaccination a été introduite dans les calendriers vaccinaux nationaux de 18 pays européens. Certains pays (comme le Portugal ou le Royaume-Uni) ont atteint un taux de couverture vaccinale d’environ 80%. En France, il plafonne à 30%.

Partager cet article