Noyades : 1 Français sur 7 ne sait pas nager

[18 juillet 2017 - 11h41] [mis à jour le 18 juillet 2017 à 15h54]

En France, les noyades sont responsables de près de 500 décès accidentels chaque été. La capacité à nager constitue donc un élément clé de prévention. Pour la première fois, le Bulletin épidémiologique hebdomadaire (BEH) publie des données concernant le nombre de Français sachant nager. Les femmes, les seniors et les personnes défavorisées figurent parmi les populations maîtrisant le moins la technique de la nage.

Les Baromètres santé 2010 et 2016 réalisés par Santé publique France ont permis d’interroger les Français sur leur capacité à nager. La première année, 81,3% avaient déclaré savoir nager. En 2016, ils étaient 83,7%. Les hommes étaient plus nombreux à affirmer savoir nager et ce à tous les âges. Ainsi, 89,2% des hommes savaient nager en 2016, contre 78,3% des femmes.

Autre disparité, « les jeunes ont plus souvent déclaré savoir nager que leurs aînés ». Alors que 95% des 15-24 ans déclaraient savoir nager dans les deux enquêtes, ils n’étaient que 56,8% en 2010 et 64,7% en 2016 chez les 65 ans et plus.

D’autres facteurs se trouvaient associés au fait de savoir nager :

  • un niveau d’études supérieur au baccalauréat ;
  • une catégorie socioprofessionnelle supérieure ;
  • une bonne situation financière ;
  • ne pas vivre seul(e) ;
  • une corpulence normale ;
  • une bonne santé mentale ;
  • résider dans certaines régions de France.

Apprendre à nager, à tout âge

Les enquêtes sur les noyades menées jusqu’à présent « ont bien montré que le défaut de capacité à nager était une des causes majeures de noyade », soulignent les rédacteurs du BEH. « Leur prévention passe donc par l’apprentissage de la nage, dès le plus jeune âge et à tout âge. »

Partager cet article