Plusieurs références de pâtes alimentaires viennent d’intégrer la liste des produits retirés de la vente en raison d’une contamination au fipronil. Après les gaufres et les gâteaux aux amandes, il s’agit des premiers aliments de fabrication française épinglés.

Depuis le 17 août, le ministère de l’agriculture enrichit régulièrement sa liste de produits à base d’œufs contaminés au fipronil. Pour la première fois depuis le début de l’affaire, des produits de fabrication française sont concernés. Il s’agit de pâtes (tagliatelles et torsades de la marque Grand-mère). Des pommes Dauphines de fabrication belges ont également été ajoutées.

« Les produits listés sont retirés du marché car ils contiennent du fipronil à une concentration supérieure à la limite réglementaire (LMR = 0,005 mg/kg de produit) », rappelle le ministère. « Bien que ne présentant pas de risque pour la santé, ils sont listés dans un souci d’information du consommateur. »

Pour rappel : le 5 août dernier, la commission européenne informait l’Hexagone que « cinq établissements français d’ovoproduits [avaient] reçu des œufs contaminés par le fipronil, en provenance des Pays-Bas et de la Belgique ». Dès le 20 juillet en effet, « les autorités belges informaient les Etats membres concernés de la présence de fipronil dans des œufs et de la viande de volaille, au sein de différents ateliers de production de leur pays ».

Partager cet article