Oméga 3 : le cerveau en redemande

[07 mai 2012 - 09h21] [mis à jour le 19 décembre 2013 à 14h51]

Des chercheurs américains confirment les effets bénéfiques des acides gras oméga 3 sur le cerveau. Consommés régulièrement et en quantités appropriées, ils diminueraient en effet le taux sanguin de beta-amyloïde, une protéine impliquée dans la maladie d’Alzheimer. Leurs résultats sont publiés sur le site de la revue spécialisée Neurology.

« Il n’est pas facile de mesurer la quantité de protéine béta-amyloïde dans le cerveau, en revanche c’est beaucoup plus simple dans le sang” explique le Dr Nikolaos Scarmeas du Columbia University Medical Center, à New York.

C’est pourquoi les scientifiques ont procédé à des prélèvements sanguins, pour connaître les effets de différents nutriments sur cette protéine. Pour ce faire, ils ont sélectionné plus de 1 200 volontaires de 65 ans et plus, ne souffrant pas de pathologie démentielle. Pendant plus d’une année, ceux-ci ont tenu les chercheurs informés de leurs habitudes alimentaires.

Les auteurs ont retenu une dizaine de nutriments, parmi lesquels les acides gras saturés, monoinsaturés, polyinsaturés (comme les oméga 3 et 6), les vitamines C, D, E, B9 et B12 ainsi que le béta-carotène. Résultat : plus les participants avaient consommé d’acides oméga 3 – contenus notamment dans le poisson gras ou les noix- et moins leur taux de protéine béta-amyloïde était élevé ! « Ces résultats renforcent nos certitudes sur les effets bénéfiques de l’alimentation dans la prévention des démences » conclut le Dr Scarmeas.

Partager cet article