Ostéoporose : mortelles fractures !

[02 septembre 2009 - 16h20] [mis à jour le 19 décembre 2013 à 14h34]

Une fracture de la hanche ou d’une vertèbre n’est jamais anodine. Mais passé la cinquantaine il faut la considérer comme un véritable signal d’alarme…

Elle est en effet souvent le signe d’une ostéoporose. Or comme le confirment des chercheurs canadiens, un quart des hommes ou des femmes de plus de 50 ans victimes d’une fracture de la hanche meurent dans les 5 ans. C’est également le cas de 16% des patients qui se cassent une vertèbre

Ces chiffres inquiétants émanent d’une vaste étude randomisée (la Canadian Multicentre Osteoporosis Study) à laquelle ont participé 2 200 hommes et près de 5 600 femmes. Tous ont été suivis pendant 5 ans.

« Les fractures de hanche peuvent être à l’origine d’un déclin progressif de l’état général », souligne le Dr George Ioannidis (Vancouver), l’un des auteurs de ce travail. « Quant aux fractures vertébrales, notre étude montre qu’elles constituent un facteur prédictif de mortalité ».

Rappelons que l’ostéodensitométrie (qui mesure la densité minérale osseuse) est actuellement le seul examen permettant de diagnostiquer précocement une ostéoporose. Et donc de mettre en œuvre un traitement susceptible de prévenir – ou de retarder- les fractures qui lui sont associées. Environ 130 000 surviennent chaque année dans un pays comme la France.

Partager cet article