Les couples font des enfants de plus en plus tard… Mais quel est impact de cet âge « plus avancé » des parents sur le caractère de l’enfant ? Et notamment sur son comportement au moment de l’adolescence ? 

L’âge de la conception du premier enfant ne fait que reculer. Un phénomène « observé depuis 1995 dans les pays de l’OCDE et aux Etats-Unis », rapportent des chercheurs hollandais* impliqués dans une étude sur l’impact de l’âge des parents sur la personnalité de leur adolescent.

Le focus ? Relever le risque de comportements négatifs envers soi-même (anxiété, déprime…) et envers les autres (agressivité…), auprès de 32 892 jeunes allemands âgés de 10 à 12 ans.

Résultat : « plus l’âge des parents était élevé, moins les adolescents se montraient agressifs avec les autres. » En revanche, « aucune corrélation n’a été observée entre l’âge des parents et la tendance au stress, à la tristesse ou à la déprime ».

Une explication ? « Il est possible que les parents plus âgés disposent de davantage de ressources et d’un niveau d’éducation plus élevé », explique le Pr Dorret Boomsma, chercheuse en biopsychologie spécialisée en génétique à l’Université libre d’Amsterdam.

A noter : jusqu’ici, les seules données connues à ce sujet concernaient la santé mentale. « Certains résultats suggèrent un lien entre des troubles du spectre autistique et des cas de schizophrénie avec l’âge du père », explique le Pr Marielle Zondervan-Zwijnenburg, principale auteur de cette étude.

* Utrecht University, University Medical Center Groningen

Partager cet article