Photosensibilisation : qu’est-ce que c’est, et quels en sont les risques ?

06 juillet 2009

La photosensibilisation -qu’elle soit due à un médicament ou un autre produit- correspond à un « état anormalement sensible de la peau, qui réagit à la lumière du soleil par des manifestations allergiques » (Petit Robert de la langue française 2009).

Ces réactions cutanées prennent le plus souvent la forme de rougeurs d’eczéma ou d’urticaire. Elles peuvent aussi dans certains cas, évoluer sous des formes graves.

Cette sensibilité anormale de la peau peut être liée à la prise d’un médicament, à l’application d’un produit cosmétique voire à l’ingestion de certains aliments comme le persil et le céleri.

De nombreux médicaments possèdent des propriétés photosensibilisantes. C’est le cas de certains anti-dépresseurs, d’anti-inflammatoires non-stéroïdiens (AINS), des bétabloquants utilisés contre l’hypertension artérielle (HTA), de certains anti-diabétiques, anti-histaminiques, anti-acnéiques ou antibiotiques. Pour les repérer, rien de plus simple, il suffit de vérifier si leur emballage comporte ou non un symbole distinctif (le nuage et le soleil à l’intérieur du triangle rouge).

Ce n’est malheureusement pas aussi facile en ce qui concerne les cosmétiques, dont les fabricants ne sont pas assujettis aux mêmes contraintes de sécurité. Pour vous prémunir, faites-vous donc une règle d’éviter tous les cosmétiques parfumés – ils contiennent du bergaptène hautement sensibilisant – et ceux qui renferment de l’alcool.

En présence d’une réaction anormale, cessez de vous exposer au soleil. Et dans tous les cas, n’hésitez pas à interroger votre pharmacien.

    Aller à la barre d’outils