Pollution : comment vous protéger des particules fines ?

[06 décembre 2016 - 10h34] [mis à jour le 06 décembre 2016 à 10h37]

L’épisode de pollution de l’air aux particules fines, débuté il y a quelques jours en Ile-de-France, va s’intensifier et s’étendre aux Hauts-de-France, à la Normandie, au Grand-Est, à Auvergne Rhône-Alpes et à la Bourgogne Franche-Comté. Pour vous prémunir d’une trop forte exposition, suivez les conseils du Haut Conseil de la Santé publique, relayés par la Direction générale de la Santé (DGS).

A ce stade, Santé publique France, qui a établi une surveillance des effets sur la santé en temps réel « n’a pas détecté d’évolution notable des indicateurs sanitaires globaux en lien avec la pollution de l’air ». Toutefois, « ces épisodes de pollution peuvent entraîner l’apparition ou l’aggravation de divers symptômes (augmentation des symptômes allergiques et des crises d’asthme, irritation des yeux, de la gorge et du nez, hypersécrétion nasale, essoufflement…) », rappelle la (DGS), « Notamment chez les personnes les plus vulnérables telles que les nourrissons et jeunes enfants, les femmes enceintes, les personnes âgées, les personnes asthmatiques ou souffrant de pathologies cardiovasculaires ou respiratoires. »

C’est pourquoi, plusieurs mesures préfectorales ont été prises pour limiter les impacts sur la santé (réduction de la vitesse maximale autorisée, réduction des émissions des établissements industriels, interdiction de brûlage à l’air libre, etc.).

A titre individuel, voici les recommandations à l’attention des populations vulnérables et sensibles :

  • Evitez les activités physiques et sportives intenses, en plein air ou à l’intérieur ;
  • En cas de gêne respiratoire ou cardiaque inhabituelle, consultez votre médecin ou pharmacien ;
  • Prenez conseil auprès de votre médecin pour savoir si votre traitement doit être adapté ;
  • Si vous sentez que vos symptômes sont moins gênants quand vous restez à l’intérieur privilégiez des sorties plus brèves que d’habitude ;
  • Evitez de sortir en début de matinée et en fin de journée et aux abords des grands axes routiers ;
  • Reportez les activités qui demandent le plus d’effort.

La population générale devrait également suivre quelques conseils de prévention à l’occasion de ces épisodes de pollution. Ainsi :

  • Evitez également l’activité physique ;
  • En cas de gêne inhabituelle (par exemple : toux, mal de gorge, nez bouché, essoufflement, sifflements), prenez conseil auprès de votre médecin ou pharmacien.

Pour en savoir plus, consultez les informations et les prévisions relatives aux dépassements des seuils et d’alerte ici.

Partager cet article