Indiqué dans le traitement de la polyarthrite rhumatoïde et des calculs rénaux, l’Acadione 250 mg (tiopronine) a été retiré du marché. Quelles alternatives sont aujourd’hui proposées aux patients souffrant de ce rhumatisme inflammatoire et chronique ou de cette formation de cristaux ?

Le 1er juin 2017, l’ANSM recevait une information du laboratoire Sanofi Aventis France indiquant « l’arrêt de la commercialisation d’Acadione® 250 mg, comprimé dragéifié (…) autorisé dans le traitement de fond de la polyarthrite rhumatoïde et de certains calculs rénaux appelés lithiase cystinique ».

D’autres molécules existent

Pour les patients, d’autres options existent. Dans la prise en charge de la lithiase cystinique, « l’ANSM rappelle que la spécialité Trolovol 300 mg comprimé pelliculé (pénicillamine) est actuellement commercialisée en France par Erempharma et autorisée depuis décembre 2016 dans le traitement de la cystinurie ». En revanche cette molécule n’est pas toujours adaptée à tous, « notamment les enfants de moins de 6 ans et aux enfants de faible poids en raison du risque de fausse route et du dosage élevé ».

Autre point, « l’ANSM a autorisé la mise à disposition de tiopronine (Captimer) importée d’Allemagne par Inresa pour les patients intolérants au Trovolol ». Cette spécialité sera disponible dans les pharmacies hospitalières.

Ainsi les professionnels de santé doivent mettre fin à leur prescription d’Acadione® et « contacter leurs patients traités par cette spécialité pour envisager la prescription, le cas échéant, d’une alternative ». L’ANSM invite aussi :

– les pharmaciens «  à orienter les patients traités par Acadione® vers leur médecin » ;
– les « patients traités par cette molécule « à anticiper le renouvellement de leur traitement et à contacter leur médecin ou leur pharmacien qui leur indiquera la conduite à tenir dans ce contexte ».

Partager cet article