Prématurité : bébé hospitalisé, papa impliqué

[24 février 2016 - 14h38] [mis à jour le 24 février 2016 à 14h40]

Bébé est né prématuré. La maman et le petit ne sont pas encore à la maison. Le papa, lui, alterne entre l’hôpital, le travail et la maison. Présence, écoute… pas toujours facile de trouver ses marques au sein de ce rythme éprouvant. L’association SOS Préma & bébés hospitalisés vient de publier un guide pour aider les pères à traverser cette épreuve de la vie.

« Lors de l’hospitalisation d’un nouveau-né, le père tient une place centrale et difficile. Il rencontre souvent le bébé en premier et c’est à lui que les médecins font les premières annonces, qu’il doit ensuite relayer à sa compagne », explique l’association SOS Préma & bébés hospitalisés.

Un papa pilier

Difficultés à gérer son temps, à savoir comment se positionner dans cette nouvelle situation, manque d’énergie, « de nombreux pères rapportent des difficultés à s’attacher à leur enfant ». Rester présent pour la maman et s’occuper du bébé « s’avère d’une extrême intensité ». D’autant plus si une fratrie a aussi besoin d’attention à la maison. Donc si les épaules d’un père sont solides et rassurantes, lui aussi a besoin de se ressourcer. Et d’être accompagné.

Ainsi, selon l’association SOS Préma & bébés hospitalisés, beaucoup de pères demandent des informations et/ou du soutien. « Les questions les plus fréquentes portent sur les statistiques de survie, de séquelles, ou encore sur l’attachement à l’enfant ».

En 36 pages, le guide « L’hospitalisation du nouveau-né, côté père » répond à ces questions. Ce dernier sera distribué de mars à septembre 2016 dans les services de néonatologie, là où sont hospitalisés les petits nés prématurés. Il se divise en plusieurs thèmes : « La prématurité », « Vous et votre bébé », « Vous et votre compagne », « Vous et votre aîné », « Vous et votre entourage »… un dispositif parfait pour les papas concernés.

Partager cet article