Chaque année, environ 60 000 naissances prématurées sont recensées en France. Et les progrès de la médecine permettent de plus en plus de sauver les petits, nés de plus en plus tôt. Malheureusement leur prise en charge très spécifique nécessite du matériel adapté. Et en particulier des couches. A l’occasion de la journée mondiale de la prématurité ce 17 novembre, la marque Pampers présente son nouveau dispositif, très petit, adapté à ces nouveau-nés.

En 2002, Pampers créait une couche spécialement conçue pour les nouveau-nés de très petite taille. Aujourd’hui, la marque a développé, en partenariat avec des infirmières en néonatalogie, une nouvelle gamme dont « la plus petite couche du monde ». Une étude approfondie menée auprès de plus de 100 infirmières en unités de soin néo-natal, ainsi que d’autres infirmières aux Etats-Unis, au Canada, en France et au Japon avaient mené à un constat alarmant. « Les couches mises à la disposition des très grands prématurés de plus en plus petits n’étaient plus adaptées », notent les représentants de la marque.

Voilà pourquoi Pampers s’est associée à la fondation PremUp et à SOS Préma pour mettre au point ce dispositif adapté aux très grands prématurés. Trois fois plus petite que les couches pour nouveau-nés à terme, la plus petite couche du monde convient aux bébés nés au cours du deuxième trimestre et dont le poids de naissance est inférieur à 800 grammes et peut descendre jusqu’à 500 grammes.

Plus absorbante, plus confortable

« Cette nouvelle couche monte moins haut et permet ainsi au cordon ombilical d’être plus dégagé et de rester sec, limitant le risque infectieux », se réjouissent les équipes de réanimation néonatale du CHU de Rennes. « Par ailleurs, la zone d’attache sur toute la couche permet une meilleure accroche et est particulièrement adaptée aux besoins spécifiques des grands prématurés. »

Par ailleurs, « le matelas [est] plus étroit à l’entrejambe pour favoriser la position physiologique et aider au positionnement confortable des hanches et des jambes du bébé », note Pampers. « Des matériaux aussi doux et silencieux que possible minimisent le bruit que peuvent générer les frottements des couches. » Enfin, « le matelas [est] aussi absorbant devant que derrière pour pouvoir changer les bébés sans avoir à modifier leur position », conclut-elle.

Partager cet article