Premier réveillon entre copains : une autonomie encadrée

[29 décembre 2016 - 14h48] [mis à jour le 29 décembre 2016 à 14h59]

A l’idée de fêter le 31 décembre avec des jeunes de son âge, votre ado est tout excité. Mais là où il voit une bonne occasion de s’amuser, vous imaginez surtout une foule de dangers ! Ce dont il a besoin pour que tout se passe au mieux ? De votre confiance… et de vos limites.

 Cela n’a rien d’évident, mais votre rôle de parent d’adolescent consiste aussi à le laisser faire ses propres expériences et inévitablement, à prendre des risques. Mais des risques mesurés, qui vont l’aider à grandir, à se détacher de vous et à acquérir peu à peu le sens des responsabilités, sans pour autant se mettre en danger.

Vous appréhendez de le laisser célébrer la Saint-Sylvestre sans vous ? Maintenant que vous lui avez dit oui, il est trop tard pour revenir en arrière. Vous pouvez en revanche discuter un peu de cette soirée avec lui avant de le laisser partir retrouver ses amis ou de lui confier la maison.

Garde-fous indispensables

Non, demander le numéro de téléphone des parents des amis chez qui il va, ça « ne craint pas », ce n’est pas « trop la honte ». Malgré ses protestations, et même s’il ne s’en rend pas compte, il vous est reconnaissant de vous préoccuper de ce genre de choses. N’ayez pas peur d’imposer vos règles. Le nombre d’invités sous votre toit, l’heure limite à laquelle vous allez le récupérer, c’est à vous d’en décider.

Inutile de vous leurrer, même s’il vous promet le contraire, il y aura probablement de l’alcool à cette soirée. Sans lui faire la morale, rappelez-lui les méfaits d’une consommation excessive. Et surtout, il doit savoir qu’il a le droit à l’erreur et ne doit jamais hésiter à vous appeler, quoiqu’il arrive.

Partager cet article