Bébé prend l’avion

[09 août 2019 - 10h10]

Vous avez décidé de partir pour une destination lointaine avec votre nourrisson ? Il devra donc prendre l’avion. Pas de panique. Pour un vol serein, suivez les conseils de Géraldine Michard de l’Association nationale des Puéricultrices Diplômées et des Etudiants.

Même s’il n’existe aucune restriction en matière d’âge, attendez que votre enfant ait reçu ses premiers vaccins avant de lui faire passer plusieurs heures dans un espace aussi confiné qu’un avion. S’il est né prématurément, demandez l’avis de votre pédiatre. Pour un voyage en Europe il devra avoir sa propre carte d’identité. Hors Union Européenne, il faudra prévoir un passeport à son nom.

Attention à ses oreilles et à l’air climatisé

« Pour éviter que ses tympans ne le fassent souffrir au décollage et à l’atterrissage, donnez-lui une sucette ou faites-le boire », conseille Géraldine Michard, puéricultrice. « Le fait de déglutir rééquilibrera la pression entre l’intérieur et l’extérieur de ses oreilles. » S’il est endormi, même si c’est rageant, n’hésitez pas à le réveiller. Et s’il est enrhumé, nettoyez bien son nez.

A bord, la climatisation est allumée en permanence. Même si vous partez pour un pays chaud, prévoyez des vêtements chauds pour le couvrir, y compris une couverture et un bonnet. Pour limiter les effets déshydratants de la clim, faites-le boire très régulièrement. « Mais attention, ne préparez jamais de biberon à l’avance. Mélangez l’eau et le lait en poudre au dernier moment », rappelle Géraldine Michard.

A noter : Certains aéroports refusent l’accès des poussettes à l’intérieur des zones d’embarquement. Gardez sur vous un porte-bébé ou une écharpe de portage en dépannage. De la même façon, un retard ou une perte de bagage étant toujours possibles, prévoyez des changes et du lait en plus.

Partager cet article