La famille s’agrandit dans quelques semaines et vous appréhendez la réaction de votre chien ou de votre chat ? Rassurez-vous, ils feront de merveilleux compagnons de jeu pour votre enfant. Mais en attendant, soignez les présentations et prenez quelques précautions.

Quand on a un animal de compagnie, le retour à la maison avec un nourrisson se prépare. Inutile d’empêcher votre boule de poils de pénétrer dans la chambre de bébé encore inoccupée, au contraire. Laissez-le se familiariser avec cette pièce. Si vous lui en interdisez totalement l’accès, il pourrait en prendre ombrage et y pénétrer deviendrait une obsession. Ne vous inquiétez pas de quelques poils déposés au passage. Si votre animal est en bonne santé, vacciné et vermifugé, vous n’avez aucune crainte à avoir, ni côté hygiène ni côté allergènes.

En revanche, quand bébé aura investi les lieux, votre animal ne doit pas y pénétrer s’il n’est pas sous votre surveillance. Les chats notamment peuvent être tentés de s’allonger sur leur petit maître ou leur petite maîtresse pour profiter de leur chaleur. Les risques d’étouffement sont alors réels. Au cas où votre matou saurait ouvrir les portes, il vous suffit de mettre la poignée à la verticale pour l’empêcher de l’abaisser.

Reniflements à volonté

Autre précaution importante : donner la possibilité à votre chien ou à votre chat de se familiariser avec l’odeur de ce petit inconnu qui va désormais partager son quotidien, avant même son retour à la maison. Il suffit pour cela de lui ramener des vêtements portés par bébé à la maternité dès le premier jour. Ainsi la surprise sera moins forte quand il se penchera sur le maxi-cosy à votre retour . Laissez-le alors renifler bébé à sa guise, ne vous fâchez pas s’il lui lèche les mains ou les pieds.

Les jours qui suivent, efforcez-vous de ne pas trop changer les habitudes de votre animal. Même si vous êtes épuisés et débordés, pensez à le câliner, prêtez-lui de l’attention pour qu’il ne sente pas trop jaloux. S’il se montre distant, ne brusquez pas les choses, laissez-lui le temps de s’adapter à cette nouvelle configuration. Et surtout, ne le laissez jamais seul avec votre tout-petit. Ces précautions prises, il ne vous restera plus qu’à vous émerveiller devant la complicité qui va se créer entre eux.

Partager cet article