Prévenir les dégâts du soleil !

[17 juillet 2015 - 13h52]

Si toute l’année, nous attendons avec impatience soleil et chaleur, nous oublions bien souvent ses ravages. Le coup de soleil et son compère le coup de chaleur ! Deux ennemis de l’été que vous devez impérativement prévenir. Voici les principaux conseils à suivre ! 

Le coup de soleil. Après un après-midi au soleil, vous avez la peau rouge et douloureuse ? Il s’agit vraisemblablement d’un coup de soleil. Rappelons que la meilleure arme contre ces brûlures reste… de ne pas s’y exposer, bien sûr. Mais difficile en été de rester cloîtré chez soi, d’autant plus en vacances. Alors, voici comment procéder pour profiter et se protéger à la fois :

  • étalez régulièrement de la crème solaire sur toutes les parties « à nu » de votre corps. Et cela, que vous soyez à la plage, dans votre jardin, ou à la terrasse d’un café ;
  • équipez-vous de la panoplie anti-soleil : chapeau à large bord, lunettes de soleil enveloppantes ;
  • préférez également l’ombre entre 12h et 16h, quand le soleil est au plus fort.

Et si malgré tout, vous attrapez un coup de soleil, une crème apaisante et hydratante reste le meilleur moyen de le soulager. N’hésitez pas à interroger votre pharmacien. Il vous recommandera aussi de fuir le soleil jusqu’à ce que la brûlure soit soignée. 

Le coup de chaleur. Dû à une exposition prolongée à la chaleur humide, le coup de chaleur s’avère extrêmement dangereux. A tel point qu’il peut engager le pronostic vital, notamment chez les nourrissons et les personnes âgées. Le manque d’hydratation favorise cette réaction violente de l’organisme à une température élevée de l’atmosphère. Céphalée, étourdissements, atonie ou fatigue, peau sèche et chaude, désorientation, agitation ou confusion, perte de conscience, vomissements. Autant de symptômes caractéristiques d’un coup de chaleur.

Si vous constatez l’un de ces signes, prévenez immédiatement les secours, en appelant le 15 ou le 112 ! Il s’agit en effet d’une urgence. En attendant leur arrivée, allongez la victime sur le dos. Vous devrez ensuite la déshabiller.  Si vous pouvez vous procurer de la glace, enveloppez-en dans du linge (drap, serviette de bain…) et répartissez ces vessies de glace improvisées sur le trajet des grosses artères : au niveau du cou, des aisselles et de l’aine. Un dernier mot : pour éviter les drames liés à la chaleur, hydratez-vous. Et proposez régulièrement de l’eau à vos proches, surtout s’il s’agit de personnes âgées ou d’enfants en bas âge.

Partager cet article