Prévention contre le cancer : les enfants, forces de proposition

[21 novembre 2018 - 14h25] [mis à jour le 21 novembre 2018 à 14h26]

A quoi devrait ressembler la prévention des cancers de demain ? Pour le savoir, il fallait interroger des enfants. C’est ce qu’a fait la Ligue contre le Cancer à l’occasion des 1ers Etats généraux de la prévention des cancers. Les propositions de plus de 3 000 petits Français seront révélées lors d’un « Parlement des enfants » ce 21 novembre.

Dans le cadre des 1ers Etats généraux de la prévention des cancers, une centaine d’enfants feront entendre leurs propositions le 21 novembre au Conseil économique, social et environnemental (CESE) lors d’un « Parlement des enfants ». Agés de 9 à 14 ans, une centaine d’élèves venus de toute la France soumettront l’aboutissement du travail d’une année scolaire mené par 3 100 enfants en tout. Leur objectif : « inventer la prévention de demain dans le but ultime de diminuer l’incidence des cancers en France », indique la Ligue contre le Cancer.

Un travail de longue haleine

Afin de recueillir les propositions des enfants pour réinventer la politique de prévention des cancers, les Comités départementaux de la Ligue contre le cancer ont mené un projet intitulé « Un Comité, une école ». Tout au long de l’année scolaire, des échanges entre les enfants, les enseignants et les représentants de la Ligue contre le cancer ont pris plusieurs formes : débats, pièces de théâtre, vidéos, photos, votes…

Leurs propositions concernent les comportements à adopter, la publicité, le travail, la formation, l’éducation, l’environnement dans lequel ils voudraient évoluer… « Un produit alimentaire est dangereux ? Il faut l’interdire. La prévention coûte de l’argent ? Les industriels du tabac doivent payer. Le diesel pollue ? Il faut l’interdire. » Radical et rafraîchissant.

Partager cet article