Face à la ressemblance des comprimés, des patients ont confondu leur anticoagulant Préviscan 20 mg (fluindione) avec d’autres médicaments à visée cardiovasculaire. C’est pourquoi l’ANSM a demandé au fabricant de changer la couleur des comprimés. Désormais, ils seront roses.

« Des signalements de confusion, ayant pu avoir des conséquences graves, entre l’anticoagulant Préviscan et d’autres médicaments à visée cardiovasculaire ont été reçus », indique l’Agence nationale de Sécurité du Médicament et des Produits de Santé (ANSM). « Ces erreurs sont liées à la forte ressemblance entre les comprimés quadrisécables en forme de trèfle de Préviscan et ceux d’autres médicaments. » Comme par exemple le nebivolol, le lisinopril et le captopril.

Pour limiter le risque d’erreur, « les comprimés de Préviscan ont été colorés (en rose) ». Seul un colorant a été ajouté (oxyde de fer rouge), le dosage reste le même. Le patient ne nécessitera pas de surveillance particulière lors de ce changement. Ces nouveaux comprimés seront disponibles dans les officines à compter du 13 avril 2015.

Rester attentifs

« Afin d’éviter toute confusion entre les anciens et les nouveaux comprimés par le patient, celui-ci devra, dès la 1ère délivrance d’une boîte de comprimés roses, mettre de côté les comprimés blancs qui resteraient chez lui et les rapporter dès que possible à son pharmacien », souligne l’ANSM. « En aucun cas, un arrêt ou une modification de la prise de traitement ne doit se faire sans avis médical préalable. »

De façon générale, afin de limiter le risque d’erreur médicamenteuse, l’ANSM rappelle :

  • « de conserver les comprimés, ou leurs fractions non utilisées, dans leur emballage de façon à pouvoir identifier les comprimés jusqu’au moment de leur prise ;
  • de lire attentivement l’étiquetage du médicament avant sa prise afin d’éviter tout automatisme lié à la forme du comprimé. »

Enfin, en cas de doute, n’hésitez pas à demander conseil à un professionnel de santé.

Partager cet article