QISS™ : une application pour sensibiliser les 15-25 ans au VIH

[02 mai 2017 - 12h07] [mis à jour le 02 mai 2017 à 12h22]

Le Laboratoire Janssen, l’Assistance Publique-Hôpitaux de Paris, et le Centre Gratuit d’Information de Dépistage et de Diagnostic (CeGIDD) de l’hôpital Saint-Antoine AP-HP lancent l’application QiSS, pour « Quizz d’information en Santé Sexuelle ». Elle est destinée à sensibiliser et informer de manière ludique les 15-25 ans sur les infections sexuellement transmissibles (IST). Contraception, dépistage, vaccination, IST, VIH… Toutes les questions liées à la sexualité sont abordées sous forme de jeu.

« Le niveau de connaissances en matière d’infections sexuellement transmissibles (IST) est largement insuffisant en France », explique le Pr Pierre-Marie Girard, chef du service de maladies infectieuses et tropicales de l’hôpital Saint-Antoine AP-HP et responsable du CeGIDD. « Encore quelques personnes pensent qu’un moustique peut transmettre le VIH ou que l’on peut être contaminé en partageant un verre d’eau ou une fourchette avec quelqu’un, des informations bien entendu totalement erronées. »

Dans ce contexte, le Pr Girard a imaginé QISS™ en collaboration avec le laboratoire Janssen. « Le développement d’une application nous a paru pertinent car ce moyen de communication est en adéquation avec les attentes et les habitudes des populations jeunes qui fréquentent les centres de dépistage », précise le Pr Girard. Au total, onze thématiques sont abordées avec quatre à cinq questions à chaque fois : VIH/SIDA, syphilis, moyens de contraception…

Optimiser le temps de consultation

« L’application disponible gratuitement est particulièrement centrée sur les différentes IST, comment éviter d’être contaminé, quand s’inquiéter. Nous avons principalement insisté sur les notions de prévention et de diagnostic » explique le Pr Pierre-Marie Girard. Concrètement, il s’agit de questions fermées qui permettent d’évaluer son niveau de connaissances. L’objectif est de permettre aux jeunes, se rendant dans les CeGIDD, de s’informer au préalable. « Le but n’est pas de les évaluer mais d’optimiser la consultation souvent limitée dans le temps. Ils pourront ainsi obtenir des réponses à leurs questions » précise le Pr Girard. Cette application a été validée et recommandée par la Chaire UNESCO Santé Sexuelle et Droits Humains.

Les CeGIDD regroupent dans une structure unique les anciens centres de dépistage anonyme et gratuit (CDAG) et les anciens CIDDIST (centres d’information, de dépistage et de diagnostic des IST). Ils ont pour mission d’améliorer l’accès au dépistage, prévention et plus globalement à la santé sexuelle. Ils sont destinés à la fois à la population générale et aux populations les plus exposées au VIH, aux hépatites virales et aux IST. Dans les faits, selon le Pr Girard, « la majorité des personnes qui se rendent dans les CeGIDD sont des jeunes de moins de 30 ans, hétérosexuels ou homosexuels. C’est pourquoi nous avons eu l’idée de concevoir un outil qui leur correspond ».

Découvrez une vidéo explicative en cliquant ici. Téléchargez l’application sur  Google Play et l’App Store.

Partager cet article