Ramadan : de l’eau, de l’eau…

[04 juillet 2013 - 17h20] [mis à jour le 19 décembre 2013 à 14h57]

A la rupture du jeûne, hydratez-vous, en buvant du thé ©Destination Santé

Le Ramadan approche ! Pour la majorité des Musulmans, ce mois sacré de l’année est synonyme de jeûne. Du lever au coucher du soleil, il n’est ainsi pas permis de s’hydrater. Or cette année encore, le Ramadan aura lieu en plein été !

Il est important de bien s’hydrater correctement au cours de la période de rupture du jeûne car les journées sont plus longues et plus chaudes en été.  Et le risque de déshydratation est majeur. Rappelons que ce dernier se manifeste par une sensation de soif intense, une sécheresse de la peau et des muqueuses. Dans les cas les plus graves, la déshydratation peut entraîner un dysfonctionnement cérébral (coma…) voire la mort. Le risque est d’autant plus important pour tous ceux qui travaillent en extérieur. C’est le cas des professionnels du BTP par exemple.

Privilégiez les fruits riches en eau

D’ailleurs pour réactiver l’organisme sans l’agresser, l’idéal est de rompre le jeûne avec une boisson. Que ce soit un café, un thé, un verre d’eau voire un verre de lait comme le font notamment les berbères du sud marocain. Patientez quelques minutes. La sensation de faim va alors baisser et c’est à ce moment précis que vous pourrez passer à table.

Selon le Dr Laurence Benedetti, micro-nutritionniste à Paris, « il est préférable de consommer des aliments aqueux, comme les concombres, les endives, les pastèques, les melons, les pamplemousses ». Et buvez donc en abondance ! Par ailleurs, si vous suivez la période de jeûne tout en vous hydratant et en vous alimentant de manière intelligente, vous en retirez des bénéfices. Votre organisme va se mettre à brûler des graisses qu’il n’a jamais l’occasion d’éliminer. Des réserves inutiles qui en temps normal encombrent l’organisme. A ce niveau l’eau joue un rôle essentiel. Seule l’eau va aider notre corps à se débarrasser de toutes sortes de déchets. Ne vous en privez surtout pas !

Ecrit par : Emmanuel Ducreuzet- Edité par : David Picot

Partager cet article