Randonnée : pour ne pas avoir l’estomac dans les talons

[02 juillet 2010 - 16h03] [mis à jour le 19 décembre 2013 à 14h39]

Une randonnée ça s’organise. Le bon équipement fait le bon marcheur, une bonne alimentation fera le bon randonneur. Le pique-nique préparé sera la garantie d’une excellente journée. Mais devons nous rester sur les chemins balisés ou un petit écart nutritif est-il permis ?

« Le contenu du pique-nique n’a pas beaucoup d’importance » nous confie le Dr Pierre Josué, médecin consultant pour la Fédération française de la Randonnée pédestre (FFRP). « Près de 53% des Français s’adonnent à la randonnée. Il s’agit donc d’un plaisir et le repas en fait partie. » En résumé, rien ne vous empêche d’emmener dans votre sac un morceau de saucisson ou de camembert. Malgré tout, n’en profitez pas pour jouer les Gargantua de la marche. Veillez à respecter certaines règles.

Des notions de base. Une bonne préparation commence la veille au soir. Manger des pâtes, du riz, bref privilégiez les sucres lents. Le jour de la rando, ayez à l’esprit que les glucides se consommeront rapidement. Le matin, ne négligez pas le petit déjeuner. Là encore, les sucres lents, mais aussi les protéines vous permettront de tenir toute la matinée. Ainsi, le petit déjeuner idéal peut être composé d’un fruit, de céréales, de pain (complet de préférence), d’un œuf ou de jambon et d’une boisson chaude.

Pendant la marche, arrêtez-vous toutes les deux heures pour grignoter des aliments sucrés, des barres de céréales ou des fruits secs par exemple. Vous pouvez même boire des boissons sucrées. Le midi, bonne nouvelle, vous pouvez manger ce que vous voulez. « Les graisses ne vous serviront à rien » continue notre spécialiste, « mais elles auront l’avantage de vous faire plaisir et c’est bien là l’essentiel. »

Boire abondamment. Boire un litre et demi d’eau pendant la randonnée est un minimum. Cela pèsera un peu dans le sac à dos mais c’est indispensable. Evitez les boissons gazeuses. Elles ne vous apporteront pas grand-chose… si ce n’est des ballonnements.

Partager cet article