Comment réagir face à une rage de dent ?

[09 novembre 2017 - 13h40] [mis à jour le 09 novembre 2017 à 16h56]

Vous ressentez de puissantes douleurs au niveau dentaire, spontanées ou provoquées par le chaud ou le froid ? C’est une rage de dent. Autrement dit votre carie en est au stade de la destruction de la pulpe. Seule solution, consultez sans attendre un dentiste.

La carie dentaire, on ne le sait pas assez, touche aussi bien les enfants que les adultes. Selon l’Organisation mondiale de la Santé (OMS), elle se classe même parmi les 10 maladies chroniques de l’homme les plus communes. C’est une maladie infectieuse d’origine bactérienne qui détruit progressivement la dent par déminéralisation de ses tissus durs.

C’est désormais bien connu : le sucre est un élément déterminant dans la formation des caries, tout comme le grignotage. Mais pour être précis, les vraies responsables sont surtout les bactéries présentes dans notre bouche et qui participent à l’infection carieuse. D’où l’importance de bien veiller à se brosser les dents au minimum deux fois par jour.

Les quatre stades de la carie

Au départ, vous ne ressentez aucune douleur, et pourtant le mal a déjà commencé. C’est le stade de la destruction de l’émail. Ensuite, la dentine est attaquée. Résultat, vous devenez peu à peu sensible au froid, au chaud, au sucré et à l’acidité. Vient ensuite la fameuse « rage de dent ». Une douleur intense et violente survenant au contact du chaud et du froid. Mais pas seulement, puisqu’elle devient en quelque sorte permanente et donc insupportable.

La douleur est si vive qu’il est désormais indispensable de vous rendre dans un cabinet dentaire. Seul un dentiste pourra en effet vous soulager et traiter la carie. Il existe aujourd’hui des réseaux comme Dentego, centres de santé dentaire à Paris, en Bourgogne et en région PACA. Les centres Dentego proposent des plannings adaptés et de larges amplitudes horaires qui permettent aux dentistes de prendre en charge en urgence les rages de dent. Il est essentiel d’intervenir à ce niveau car vous risquez ensuite de développer un abcès, le stade ultime de la carie.

Partager cet article