Le régime méditerranéen a depuis longtemps prouvé ses vertus. Et ce quel que soit l’âge. Des chercheurs italiens viennent ainsi de montrer qu’adopter ce régime, même après 65 ans, réduit le risque de mortalité de 25%.

Des fruits, des légumes, du poisson, des céréales et de l’huile d’olive à foison ; un peu de vin et des produits laitiers ; peu de viandes rouges… le régime méditerranéen est-il une fontaine de jouvence ? Pour le savoir, des scientifiques de l’Institut Neuromed, en Italie, ont analysé la relation entre ce régime traditionnel et la mortalité sur un échantillon de plus de 5 000 personnes de plus de 65 ans, et ce durant 8 ans.

Résultat, cette diète est bien associée à une réduction de 25% de la mortalité, toutes causes confondues. « La nouveauté de notre recherche est d’avoir porté notre attention sur les plus de 65 ans », explique l’épidémiologiste Marialaura Bonaccio, principale auteure de ce travail. « Nous savions déjà que le régime méditerranéen pouvait réduire le risque de mortalité dans la population générale, mais nous ne savions pas s’il en serait de même pour les personnes âgées qui l’adoptent ».

En s’intéressant à une méta-analyse englobant plus de 12 000 personnes, les chercheurs ont d’ailleurs découvert un effet « dose-dépendant ». En clair, plus vous adhérez à ce régime, plus les effets positifs sur la santé se font sentir !

Partager cet article