Vous souhaitez savoir si votre restaurant préféré ou la boutique où vous faites vos courses répondent aux normes sanitaires ? C’est désormais réalisable grâce au site alim-confiance.gouv.fr. En effet, les contrôles officiels sont accessibles au grand public, en quelques clics.

Alim’confiance – sous l’égide du ministère de l’Agriculture – permet de rendre publics les résultats des contrôles en matière de sécurité sanitaire des différentes entreprises du secteur alimentaire (restaurants, fromageries, boucheries, traiteurs, supermarchés, marchés, abattoirs…). Lancé ce 3 avril, le site compte déjà plus de 1 500 références.

Grâce à une application mobile ou sur le site alim-confiance.gouv.fr, vous retrouverez une carte de France sur laquelle vous pouvez chercher un établissement par son nom ou son adresse. Les données affichées concernent le nom de l’entreprise, la date du dernier contrôle et le résultat de ce dernier.

Vous l’aurez compris, ce nouveau dispositif vous permet de connaître le niveau global d’hygiène de l’établissement alimentaire et ainsi vous donner une idée du respect des normes d’hygiène : propreté des locaux et du matériel, hygiène du personnel et des manipulations, respect de la chaîne du froid…

A partir de là, 4 appréciations sont délivrées :

  • Très satisfaisant: l’établissement ne présente pas de non-conformité, ou uniquement des non-conformités mineures ;
  • Satisfaisant: l’établissement présente des non-conformités qui ne justifient pas l’adoption de mesures de police administrative. L’autorité administrative adresse alors un courrier de rappel de la réglementation en vue d’une amélioration des pratiques ;
  • A améliorer: l’entreprise dont l’exploitant a été mis en demeure de procéder à des mesures correctives dans un délai fixé par l’autorité administrative. Cela conduira à un nouveau contrôle des services de l’État pour vérifier la mise en place de ces mesures correctives ;
  • A corriger de manière urgente: des non-conformités susceptibles de mettre en danger la santé du consommateur ont été notifiées. L’autorité administrative ordonne donc la fermeture administrative, le retrait, ou la suspension de l’agrément sanitaire.

Partager cet article