Ce soir, le Réveillon de la Saint-Sylvestre fera, à n’en pas douter, la part belle à l’alcool. Une nouvelle enquête des associations Prévention Routière et Assureurs Prévention le confirme. Le soir du 31 décembre, deux tiers des Français consommeront plus de trois verres. Problème, la moitié n’a pas pris de dispositions particulières concernant le retour de soirée.

A l’approche du Réveillon, un petit rappel législatif s’impose : en France, il est interdit de conduire avec une alcoolémie supérieure à 0,5 g d’alcool par litre de sang (et 0,2 g/l pour les permis probatoires). A en croire l’Association Prévention Routière, bon nombre de Français risquent bien de passer outre ces données et de prendre le volant ! Faut-il le rappeler, un conducteur très alcoolisé est en cause dans un accident mortel sur trois. Pour éviter de noircir l’année 2016 avant même qu’elle n’ait commencé, voici quelques conseils pour rentrer en un seul morceau :

  • Avant la soirée : prévoyez le retour ! Si vous devez conduire, ne buvez pas (ou peu) ou confiez vos clés à un proche qui n’a pas bu ;
  • Que ce soit vos amis, votre famille, vos collègues, retenez celui ou celle qui a bu pour l’empêcher de reprendre le volant. Proposez-lui de dormir sur place ou de se faire raccompagner (taxi…). S’il risque de se vexer sur le moment, il vous remerciera plus tard.

Rappelons qu’en moyenne au-delà de 2 unités d’alcool, le seuil des 0,5 g est dépassé. Une unité, c’est un verre de vin de 10 cl, un baby de whisky, une coupe de champagne de 10 cl, ou un demi de bière de 25 cl. Si l’absorption d’alcool peut être très rapide, l’élimination prend, elle, plus de temps. Environ 1 heure pour 1 verre, 2 heures pour 2 verres… Ainsi, si vous buvez une demi-bouteille de vin au cours du repas, il vous faudra 4 heures pour vous en débarrasser. Et bien entendu, pas question de conduire durant ce laps de temps !

Partager cet article