Riez sans modération

[14 septembre 2015 - 16h59]

Rire est un de nos besoins fondamentaux ! Quand notre visage dessine un joli sourire, notre cerveau stimule plusieurs neurotransmetteurs bons pour notre santé : la sérotonine, l’endorphine et la dopamine. Un vrai cocktail de bien-être !

C’est désormais bien connu, se payer une bonne tranche de rigolade libère les multiples tensions accumulées. Rire, c’est donc chasser le stress, l’anxiété, les symptômes dépressifs… Eh oui, ce relâchement réflexe déclenche la production de sérotonine. Une hormone réputée pour lutter contre la dépression. Ce n’est pas tout, les endorphines aussi sont au rendez-vous, diminuant ainsi les phénomènes douloureux. De manière générale, le rire stimule le système immunitaire et permet de lutter contre les maladies cardiovasculaires.

« Rire, c’est comme pratiquer une séance de yoga ! » Selon le Dr Henri Rubinstein, véritable spécialiste du rire, « le fait de rire 2 à 3 minutes par jour équivaut à 30 minutes de relaxation ». Ceci s’explique par la mécanique même de cette manifestation de joie. Quand nous rions, nous prenons une inspiration brève suivie d’un plateau respiratoire et enfin, d’une longue expiration saccadée. Cela correspond en partie aux exercices de respiration pratiqués pendant le yoga.

Rire, c’est aussi se sentir bien ensemble

Sans oublier que c’est bien tout notre corps qui bénéficie de cette gymnastique douce du diaphragme, des épaules, aux abdominaux, en passant par les pieds et bien entendu le visage. Ainsi, le rire a des effets sur la qualité de notre sommeil, de notre digestion et de notre système immunitaire.

Bon pour le moral donc et la santé, le rire assure également une fonction sociale importante en resserrant les liens d’un groupe et en diminuant les tensions. En médecine, les spécialistes évoquent de plus en plus la thérapie par le rire.

Partager cet article

Aller à la barre d’outils