Des représentants de 40 pays européens ont signé hier, à Budapest en Hongrie, une déclaration qui vise à « renforcer la sécurité sanitaire et la qualité des aliments » en Europe. Ce texte a été élaboré à l’occasion de la première Conférence paneuropéenne sur la sécurité alimentaire et la qualité des aliments. Un rendez-vous organisé conjointement par l’Organisation des Nations-unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) et l’OMS…

« Le fait que les produits alimentaires n’aient jamais été aussi sûrs qu’aujourd’hui en Europe, ne devrait en aucun cas nous porter à relâcher nos efforts » insiste Hartwing de Haen, sous-directeur général de l’OMS. De son côté, le Dr David Nabarro, directeur exécutif de l’Organisation souligne que « chaque année dans les pays industrialisés, une personne sur trois peut être victime d’intoxications alimentaires » !

La salmonelle est la cause la plus fréquente de ces maladies. Les infections sont généralement contractées au domicile, mais aussi dans les cuisines de restaurants, de cafétérias, d’écoles. Et enfin, dans les jardins d’enfants et les hôpitaux.

Les populations exposées à des aliments chimiquement contaminés inquiètent particulièrement l’OMS et la FAO. Notamment celles situées en Europe centrale et orientale, où les contaminations proviennent de la pollution industrielle de l’air, des sols et de l’eau. La situation est même qualifiée de « critique » dans la région de la Mer d’Aral, en Ouzbékistan et au Kazakhstan.

Partager cet article