Plus de 5 millions de personnes dans le monde sont mordues chaque année par des serpents. Une sur cent au moins va en mourir. Faute de données très précises, le nombre de ces victimes est en effet estimé entre 50 000 et 100 000 par an ! Aux États-Unis, sur les 8 000 accidents par morsures de serpents – généralement des serpents à sonnette – , une quinzaine connaissent une issue fatale. En Inde, le nombre de morts oscillerait entre 10 000 et 50 000.

Les trois espèces de serpent venimeux sont les vipéridés, les crotalidés et enfin les élapidés, qui regroupent les cobras et autres mambas. La majorité des morsures est le fait de reptiles non venimeux, avec des risques minimes pour la santé. Ce qui n’exclut pas la prudence…

Toute morsure par une vipère ou un crotalidé provoque une douleur intense à type de brûlure. Elle est généralement suivie de symptômes divers : perte d’équilibre, nausées, maux de tête, accélération du rythme cardiaque… Ils peuvent être accompagnés de troubles de la coagulation sanguine, avec hémorragies vaginales, buccales ou urinaires.

Quelques mesures bien précises doivent être mises en oeuvre dès la morsure : nettoyage de la plaie et pose d’un bandage. La victime devra être transportée au plus vite auprès d’un médecin ou d’un service hospitalier, sans oublier de tuer le serpent… Celui-ci doit en effet être apporté pour identification formelle. Celle-ci est en effet indispensable pour permettre l’administration d’un sérum antivénimeux spécifique.

Partager cet article