Avant de dévaler les pentes enneigées, un conseil : préparez-vous, aussi bien sur le plan du matériel que du physique. Et ce, d’autant plus si vous ne pratiquez les sports d’hiver qu’une fois par an. L’enjeu est d’importance : prévenir le risque de blessure. Et ne pas gâcher les vacances !

Ski alpin, ski de fond, snowboard et même raquettes… toutes ces activités hivernales exigent un minimum de préparation physique. Si vous êtes plutôt sédentaire, commencez un entraînement entre un et deux mois avant votre départ. Vous renforcerez ainsi les muscles des membres inférieurs.

Inutile de chercher la complexité. Marche, course ou vélo font parfaitement l’affaire. Vous pouvez ainsi marcher d’un bon pas, un minimum de 30 minutes au moins 3 fois par semaine. Sinon, bannissez les ascenseurs au profit des escaliers. Glissez le cas échéant, quelques séances de vélo. Cette discipline portée soulage les articulations tout en travaillant le ‘cardio’.

Gainage…

Réalisez aussi régulièrement un exercice de gainage, afin de renforcer les muscles situés autour de la ceinture abdominale. Par exemple : effectuez 5 séries de 30 secondes, en position horizontale, appuyé sur les avant-bras, jambes tendues, sur la pointe des pieds. Si vous êtes à l’aise, tendez un bras et en même temps, la jambe opposée.

Sur le plan du matériel, n’oubliez pas l’indispensable casque. « Le taux de traumatisme crânien élevé lors des collisions justifie le port du casque quel que soit l’âge. Un effort doit encore être fourni pour les adolescents et adultes », insistent les représentants de l’association des Médecins de Montagne (MdM). Et pour les adaptes du snowboard, mettez également de côté les protections des poignets. Pour quelques rappels utiles, rendez-vous sur http://www.mdem.org/.

Partager cet article