Stérilet Mirena® : les effets indésirables à la loupe

[15 mai 2017 - 12h31] [mis à jour le 15 mai 2017 à 16h57]

Dispositif de contraception intra-utérin, Mirena® fait l’objet d’un nombre croissant d’effets indésirables. Les symptômes suspectés tels que l’anxiété, la fatigue, l’irritabilité ou encore les vertiges seront désormais indiqués sur les boîtes délivrées en pharmacie. A ce jour, la balance bénéfice-risque de ce moyen de contraception hormonal n’est pas remise en cause. Mais l’Agence européenne du médicament, saisie sur ce dossier, publiera dès juin 2017 un bilan détaillé des effets indésirables.

En vente depuis 20 ans, le dispositif intra-utérin (DIU) Mirena® agit comme moyen de contraception et régulateur de règles abondantes. « Ces derniers jours, une augmentation des déclarations d’effets indésirables susceptibles d’être liés à ce médicament à base de lévonorgestrel a été constatée. » Connu pour son effet contraceptif via le blocage de l’ovulation, ce progestatif de synthèse serait à l’origine d’épisodes d’anxiété, de vertiges mais aussi de fatigue et d’irritabilité. Ces désagréments seront désormais « mentionnés sur les documents d’information destinés aux professionnels de santé et aux patientes (notice) ». En effet, contrairement à la prise de poids, les douleurs dorsales, l’acné, les migraines… et la liste est longue, ces effets n’étaient à ce jour pas indiqués.

La France et l’Europe misent sur la précaution

La balance bénéfice-risque de Mirena® n’est pas remise en cause. Répertoriés dans plusieurs pays européens, ces effets indésirables liés à la pose du DIU font tout de même l’objet d’une évaluation par l’Agence européenne du médicament (EMA). Les résultats sont attendus à partir de juin 2017. De son côté, l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) continue d’étudier les risques associés au dispositif Mirena® auprès de la population française.

Partager cet article