Surpoids/Obésité: en cause dans 8 cancers supplémentaires

[25 août 2016 - 12h17] [mis à jour le 25 août 2016 à 16h31]

Le surpoids et l’obésité augmentent nettement le risque de nombreux cancers. Officiellement six sont concernés. Une nouvelle méta-analyse menée par le Centre international de Recherche sur le Cancer (CIRC) de l’OMS à Lyon a permis de déterminer 8 autres tumeurs en lien avec un indice de masse corporelle trop élevé.

La méta-analyse réalisée par le CIRC porte sur plus de 1 000 études. Elle révèle que le surpoids et l’obésité constituent un facteur de risque dans 8 types de cancers supplémentaires. Il s’agit du cancer de l’estomac, du foie, de la vésicule biliaire, du pancréas, de l’ovaire, de la thyroïde, le méningiome et le myélome multiple.

Ce qui représente donc au total 14 tumeurs différentes liées à un IMC trop important puisque l’obésité et le surpoids étaient déjà reconnus comme facteurs de risque de 6 autres cancers : du colon et du rectum, de l’œsophage, du rein, du sein et de l’endomètre.

« Cette évaluation renforce l’idée que maintenir un poids équilibré et correspondant à une bonne santé réduirait le risque de développer un cancer », souligne le Dr Béatrice Lauby-Secretan, principal auteur de ce travail.

Le (sur)poids de l’obésité dans les décès par cancer

L’Indice de masse corporelle (IMC) permet de déterminer le poids d’une personne en divisant sa masse en kilogrammes par sa taille au carré. Chez les adultes, le surpoids débute lorsque l’IMC se situe au dessus de 25. Et l’obésité, au-delà de 30. Dans le monde, environ 640 millions d’adultes seraient obèses. Cette donnée, de 2014, montre une évolution exponentielle de l’obésité. En effet, en 1975, les individus concernés étaient 6 fois moins nombreux!

Au total, en 2013, environ 4,5 millions de décès ont été attribués au surpoids et à l’obésité. Le travail du CIRC suggère que ce chiffre devrait être revu à la hausse.

Partager cet article